Open Navigation

Maison de retraite « Résidence de l’Alumnat »

Scherwiller (67)

  • EHPAD SCHERWILLER (67)
  • EHPAD SCHERWILLER (67)
  • vue depuis la chapelle
  • chambre

Réalisation (2011)

Dans son Eloge de la vieillesse, c’est non sans une certaine jubilation qu’Hermann Hesse décrit le passage de la vie active à une vie plus contemplative..

Nous avons conçu la résidence de l’Alumnat en nous appuyant sur l’idée qu’en effet, cette disposition à la méditation, à l’égarement de l’esprit, au repos, à la convivialité feutrée, est aussi porteuse de bonheur. La mairie de Scherwiller, avec le soutien de la gériatre Elisabeth Kruczek, partageait cette conviction.

C’est donc au plus près du cœur du village qu’a été implantée la résidence.

Le projet dessine un U qui permet un découpage des volumes à l’échelle du tissu voisin, tout en proposant une façade d’entrée institutionnelle sur le parvis partagé avec l’église et l’école: ainsi, la résidence se signale et accueille la vie du village.

Le U embrasse un jardin autour duquel s’organise la vie de la maison de retraite : jardin protecteur et rassurant où les volumes des chambres forment des façades de maisonnettes ; jardin animé par la terrasse de la salle à manger (comme au restaurant), le potager, les arbres fruitiers, la serre, la fenêtre singulière de la chapelle ; jardin ouvert, offrant une vue cadrée sur le paysage lointain, et sur la chapelle Saint-Wolfgang.

A l’intérieur, le plan suggère une structure « villageoise », depuis une place centrale (le hall), les circulations imaginées comme des promenades, offrant de multiples cadrages sur le paysage et la vie alentour, et de nombreux espaces propices à la contemplation, au repos, à l’échange.

 

Maîtrise d’ouvrage :
Commune de Scherwiller

Maîtrise d’œuvre :
Richter architectes et associés, mandataire
Sib études, structure
Bet Gilbert Jost, fluides
Economie 2, économie, opc
Digitale paysage, paysage
Ecotral, cuisine
Fred Rieffel, designer

Shon : 3 663 m²
Coût : 5,4 M € ht

Lauréat du palmarès grand public archicontemporaine, catégorie santé et social, 2012

Crédits photos :
Nicolas Waltefaugle

 

cliquer ici pour voir le reportage