Open Navigation

Centre de consultations et de soins psychiatriques

Metz, Queuleu (57)

  • CCSQ 01
  • vue d'ensemble 170511
  • queuleu ext
  • CCSQ 02
  • CCSQ 03
  • CCSQ 05
  • p1100721bis
  • CCSQ 06
  • perspective extérieure

Chantier en cours (livraison 2017)

Offrir une plus grande ouverture tout en préservant l’intimité, faire écho au paysage ou à la ville tout en soignant l’individu, assurer la pérennité de l’ouvrage et lui permettre de s’adapter à de nouvelles fonctions et usages, chaque projet architectural tente de résoudre d’apparentes oppositions.

La conception d’une structure destinée aux soins psychiatriques, parce qu’elle s’adresse à un public fragile et au ressenti souvent exacerbé, donne à ces enjeux une importance singulière.

Le centre de soins à Metz Queuleu accueillera des enfants et des adultes, séparés en deux services qui fonctionneront de manière totalement distincte. Pour des raisons thérapeutiques et de sécurité, les enfants ne devront jamais voir les adultes, et inversement. Seul le personnel partagera des commodités.

Nous avons toutefois proposé un édifice très unitaire, solide, fortement ancré dans la pente, et en porte-à-faux dans la direction du paysage lointain. Une enveloppe en béton teinté et rugueux, à la conception duquel est associé l’artiste parisien Grégoire Hespel, forme un parallélépipède rectangle à l’échelle des grands bâtiments voisins. Cette enveloppe, qui représente la pérennité de l’ouvrage et son caractère institutionnel, se creuse, invite à la pénétrer, et embrasse en son sein une succession de patios contrastés, dont un petit bois qui filtre les vues entre les deux services. Ainsi, tout en se protégeant de la vue directe du voisinage (essentiel pour la confidentialité du soin), les espaces intérieurs peuvent s’ouvrir généreusement sur l’extérieur, par le biais de façades très vitrées et évolutives.

Les aménagements intérieurs (cloisonnement, plafonds, mobilier structurant), réalisés en panneaux de bois, permettront la modularité du plan en fonction des changements d’usages.

Maîtrise d’ouvrage :
Centre hospitalier de Jury

Maîtrise d’œuvre :
Richter architectes et associés, mandataire
CTE Mulhouse, structure
Solares Bauen, fluides, hqe
Bet Gilbert Jost, électricité
C2BI, économie, opc
Grégoire Hespel, artiste

Surface : 2 200 m²
Coût : 5,4 M € ht

RT 2012

Crédits images :
Platform (perspective extérieure)